facebookyoutubeinstagramtwitter

campaign banner fr dry water

Les beaux jours sont à leur meilleur au milieu de l’été, une période idéale pour les activités de navigation de plaisance. C’est un moment bien choisi pour rappeler aux plaisanciers les dangers de la consommation d’alcool en bateau.

Les statistiques démontrent que la consommation d’alcool est attribuable à plus de 40% des accidents de nautisme au Canada. De nombreux plaisanciers ne comprennent pas que l’action combinée du vent, du soleil et des mouvements du bateau amplifient les effets de l’alcool.

Dans plusieurs juridictions, la consommation d’alcool en bateau n’est simplement pas permise. Des contenants d’alcool ouverts ne sont permis que sur des bateaux considérés comme des résidences, soit ceux ayant des endroits pour dormir, des toilettes et un autre pour cuisiner. De plus, la consommation d’alcool n’est permise que si un tel bateau est à l’ancre, à quai ou à l’échouage, mais jamais s’il navigue.

Les lois sur la conduite d’un bateau en état d’ébriété sont les mêmes que celles sur la conduite d’un véhicule automobile. Certaines provinces ont ainsi adopté des lois qui s’appliquent aux contrevenants en bateau qui peuvent alors perdre leur permis de conduire un véhicule. Autrement dit, la conduite en état d’ébriété sur l’eau, c’est la même chose que la conduite en état d’ébriété sur terre. Dans les provinces où de telles lois n’ont pas cours, les plaisanciers doivent toutefois se rappeler que consommer de l’alcool en bateau peut affecter la conduite subséquente de leur véhicule avec « facultés affaiblies ».

En 2013, le Conseil canadien de la sécurité nautique a mis sur pied une campagne de sensibilisation appelée Opération Alcool Zéro. Elle a cours durant le premier weekend d’août afin de mettre l’accent sur les dangers de la consommation d’alcool en bateau et des mesures sont en place pour la contrer avec des interventions des corps de police.

Durant l’Opération Alcool Zéro, les patrouilles de police nautiques seront présentes sur les cours d’eau les plus achalandés du pays afin de détecter et d’appréhender les conducteurs de bateaux avec facultés affaiblies par l’alcool. Dans le cadre de cette campagne, les médias recevront de l’information du Conseil afin de renseigner le public sur les dangers de la consommation d’alcool en bateau, de sa prévalence et des mesures pour y remédier.

Au cours de cette campagne, des représentants du CCSN et de ses partenaires seront disponibles pour des entrevues avec les médias, tant sur l’alcool en bateau que sur d’autres aspects de la sécurité en embarcation.

Dans les années à venir, le CCSN compte également sur le jumelage de représentants des médias avec les forces de l’ordre à l’occasion de vérifications de sécurité des bateaux de plaisance. L’objectif de l’Opération Alcool Zéro est de sensibiliser le public à ce problème afin d’en réduire l’incidence.